L’homéopathie et ses bienfaits pour prévenir des maladies

Si on est habitué à se soigner avec l’allopathie, l’homéopathie intervient également pour traiter les maladies. Certes, elle est contestée par la médecine conventionnelle mais ses bienfaits sont réels et peuvent prévenir des maladies… mais d’une autre façon.

Qu’est-ce que l’homéopathie ?

L’homéopathie a été créée par Samuel Hahnemann en 1796. Le médecin allemand a imaginé un concept controversé qui consiste au fait qu’une substance ayant déclenché une maladie peut également la traiter. Et cela fonctionne à travers la stimulation du corps pour qu’il se soigne par lui-même. Cette thérapie est ce qu’on peut considérer comme « soigner le mal par le mal ».

La différence entre traitement l’allopathie et l’homéopathie

Les deux termes se réfèrent à la médecine bien qu’ils soient bien distincts l’un de l’autre. L’allopathie est une thérapeutique conventionnelle où interviennent les médecins des hôpitaux, des cabinets médicaux ou des centres de santé. Par contre, l’homéopathie appartient une médecine non conventionnelle comme la médecine alternative, la médecine douce. Elle repose sur le principe de similitude.

Quelles sont les vertus de l’homéopathie ?

Les vertus de l’homéopathie sont nombreuses mais en voici quelques-unes pour des symptômes assez courants. Elle peut agir sur un nez bouché, contribue à une perte de poids ou à un bon sommeil.

Il est à noter que l’homéopathie possède à la fois des valeurs curatives que préventives.

La grippe : L’homéopathie possède un traitement visant à réduire l’infection grippale à tout moment.

L’asthme chronique : Une étude a pu vérifier la relation entre ce type d’asthme et l’homéopathie. Ainsi, cette dernière réduit la gravité des symptômes de la maladie.

La diarrhée : Les enfants sont les plus concernés par cette maladie qui trouve soin dans l’homéopathie.

L’atténuation des douleurs après une chirurgie dentaire : Suite à une extraction d’une ou plusieurs dents, on peut ressentir une forte douleur. L’homéopathie intervient justement à réduire celle-ci.

Le cancer : Il ne s’agit pas ici de guérir le cancer mais plutôt de réduire ses effets sur le malade. Ainsi, l’homéopathie agit sur l’inflammation causée par la chimiothérapie et l’hyperpigmentation due à la radiothérapie.

L’anxiété et la dépression : Ceux qui souffrent d’anxiété et de dépression peuvent trouver remède et bien-être avec l’homéopathie.

La période menstruelle et de la ménopause : L’homéopathie soutient ces femmes pour les soulager des douleurs prémenstruelles et des ménopausées. Pour les femmes en phase de ménopause, cette médecine non conventionnelle les soulage en agissant sur les bouffées de chaleurs, intenses et fréquentes.

Le VIH :Des études scientifiques ont démontré que l’homéopathie réduit les symptômes liées aux patients porteurs du virus VIH. Elle agit notamment sur le stress des malades, le nombre de lymphocyte T et le pourcentage de gras corporel.

L’homéopathie peut servir à de multiples usages. Par exemple l’arnica est très utilisé pour les bosses et les contusions. C’est une méthode douce qui vise à aider le corps à se défendre en l’aidant à se créer lui même ses défenses immunitaires. Elle peut s’appliquer à des multiples usages. Certes l’effet n’est pas immédiat mais sur le long terme, le nombre de maladie contracté diminue fortement. Si vous souhaitez plus de renseignement n’hésitez pas à vous rapprocher de votre pharmacien, qui saura répondre à toutes vos demandes et vous prodiguer les meilleurs conseils pour une traitement efficace.

Laisser un commentaire